Le Centre d’étude sur l’Evaluation de la Protection dans le domaine Nucléaire (CEPN) est une association à but non lucratif, fondée en 1976, pour évaluer la protection de l’homme contre les dangers des rayonnements ionisants, sous ses aspects techniques, sanitaires, économiques et sociaux.

D’abord fortement focalisé sur le développement et l’application du principe d’optimisation de la radioprotection, le programme de recherche du Groupe s’est également orienté au cours des dernières années vers l’implication des parties prenantes dans l’évaluation et la gestion du risque radiologique et la diffusion de la culture de radioprotection.

Les études sont réalisées par un groupe d’une quinzaine d’ingénieurs et d’économistes. Le programme de recherche est évalué par un Conseil Scientifique.

Les membres actuels de l’Association sont au nombre de trois : Electricité de France (EDF), l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) et le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA).

Le Centre d’étude sur l’Evaluation de la Protection dans le domaine Nucléaire (CEPN) est une association à but non lucratif, fondée en 1976, pour évaluer la protection de l’homme contre les dangers des rayonnements ionisants, sous ses aspects techniques, sanitaires, économiques et sociaux.

Dernières publications

Learning from Radiation Incidents: the New OTHEA Website

SHAW P., CROUAIL P., BATAILLE C., ELY S.

Journal of Radiological Protection, Vol. 30, 2010, pp. 787-800.

Abstract

OTHEA is the name of a new website , created by the Health Protection Agency (UK) and the Centre d’étude sur l’évaluation de la protection dans le domaine nucléaire (CEPN, France), and supported by several other stakeholders including national societies and associations. The website is bi-lingual (French and English) and the purpose is to share the lessons learnt from radiological incidents that have occurred in the industrial, medical, research and teaching, and other non-nuclear sectors. OTHEA contains a collection of incident reports, categorised according to the sector and the type of application, and a search facility. The reports can be freely downloaded and printed, for example for use in radiation protection training activities.

To encourage dissemination, the incident reports have been made anonymous, i.e. any information that could identify a particular individual, organisation or site has been removed. Each report contains a brief summary of the incident, the radiological consequences, and the lessons learnt. The aim is not to capture every single incident, but to provide a range of reports selected according to the value of the lessons learnt.

For OTHEA to be a long-term success, it needs to be sustained with new reports. Therefore users are encouraged to submit incident reports that can be considered for inclusion in OTHEA.

This note summarises the background to OTHEA and provides a description of the operating features and content at its launch in summer 2010.

A-1111

Expositions / Projets

Vous avez dit Radioprotection ?

Vous avez dit Radioprotection ?

« Vous avez dit Radioprotection ? Histoires de rayons X, de radioactivité… » est une exposition consacrée à la radioprotection, c'est-à-dire à l'ensemble des moyens visant à protéger les travailleurs, la population et l'environnement des effets potentiellement nocifs des rayons X et de la radioactivité.

Rayons Santé

Rayons Santé

« Rayons Santé » est une exposition itinérante dont le but est de sensibiliser le grand public aux usages des rayons X et de la radioactivité en médecine en mettant en relief les bénéfices attendus mais aussi les risques. Plusieurs thématiques sont abordées afin d’inciter les soignants, comme les patients à avoir une approche raisonnée et prudente afin d’en tirer le meilleur parti pour la santé.

ETHOS en Biélorussie

ETHOS en Biélorussie

Le projet européen ETHOS avait pour but d’améliorer durablement les conditions de vie des habitants des villages dont la vie quotidienne a été fortement affectée par la présence à long terme de contamination radioactive à la suite de l’accident de Tchernobyl. Il s’agissait d’une nouvelle démarche pluridisciplinaire basée sur une implication forte de la population dans l’évaluation et la gestion du risque radiologique en concertation avec les autorités locales, régionales et nationales et des experts biélorusses.